Uruguay - Les quatre surprises de la Celeste dont la France doit se méfier

Commentaire(s)
Uruguay - Les quatre surprises de la Celeste dont la France doit se méfier
L'Uruguay a de solides arguments pour faire vaciller l'équipe de France. URUGUAY TORREIRA STUANI BENTANCUR LAXALT

Après un sans faute en phase de poules (victoires face à l'Égypte 0-1, contre l'Arabie Saoudite 1-0 et la Russie 3-0), l'Uruguay a disposé du Portugal pour rallier les quarts de finale de la Coupe du Monde. Pour réaliser ce - déjà - très bon parcours, la Celeste a pu compter sur ses leaders. Mais pas que...

Qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du Monde, face à la France ce vendredi après-midi (16 heures), l'Uruguay possède plusieurs joueurs cadres dans son effectif. Les Diego Godin, Edinson Cavani (dont la présence demeure encore très incertaine) ou encore Luis Suarez sont les joueurs les plus connus du grand public. Mais la Celeste dispose d'autres atouts dans sa manche. La rédaction de MadeInFOOT a donc décidé de s'attarder sur quatre joueurs que les Bleus devront surveiller comme le lait sur le feu...

Diego Laxalt : Entré en cours de jeu du deuxième match de poule face à l'Arabie Saoudite, le joueur du Genoa est depuis un titulaire indiscutable du onze de départ concocté par Oscar Tabarez. Mieux, l'homme aux cheveux tressés (25 ans) ne cesse de monter en puissance, comme lors de la victoire face au Portugal (2-1). Milieu offensif de formation, il est appliqué en défense, performant en contre-attaque, et a démontré une très grosse force de caractère. Des qualités qui lui ont permis de s'imposer comme un très bon latéral gauche.

Christian Stuani : Si Edinson Cavani venait à déclarer forfait pour le quart de finale face à la France, il pourrait être remplacé par l'attaquant de Gérone. En sélection, il a toujours été dans l’ombre de Luis Suarez et Edinson Cavani mais pourrait bien bénéficier, contre les Bleus, d'enfin un peu de lumière. S'il n'a que peu d'expérience du très très haut niveau (42 sélections, 12 titularisations, 5 buts), il reste sur la meilleure saison de sa carrière (21 buts en 33 matches de Liga). Les Bleus sont prévenus, le "troisième homme" de l'attaque de la Celeste (31 ans) a de solides arguments à faire valoir.

Lucas Torreira : Célèbre pour sa solidité défensive et son duo d'attaquants, l'Uruguay peut également compter sur une pépite dans l'entrejeu, sous le feu des projecteurs depuis quelques jours. Remplaçant lors de l’entrée en lice des hommes d’Oscar Tabarez, le numéro 14 s’est, depuis, imposé comme une des révélations de cette Coupe du Monde. À 22 ans, le milieu de terrain sort d'une saison pleine en Serie A (36 matches et 4 buts avec la Sampdoria de Gênes) où sa grosse frappe de balle a encore fait merveille. Après le tournoi mondial, sa carrière devrait encore monter d'un cran, avec un transfert attendu à Arsenal.

Rodrigo Bentancur : Le quatrième et dernier larron que l'équipe de France devra surveiller avec la plus grande attention est le milieu de terrain de la Juventus Turin (20 matches disputés avec les Bianconeri en 2017-2018). À seulement 21 ans, le meneur de jeu, passé par Boca Juniors (Argentine), dispose d'une palette technique complète et n'est pas sans rappeler un certain Javier Pastore. Capable d'apporter de la finesse à une équipe étiquetée comme rugueuse et agressive, il monte lui aussi en puissance depuis le début de la compétition.