France - Les murs du vestiaire ont tremblé à la mi-temps

Commentaire(s)
France - Les murs du vestiaire ont tremblé à la mi-temps
Didier Deschamps a poussé un gros coup de gueule. VIDEOS FOOT

La France a battu la Moldavie (2-1) sans briller, hier soir, et malgré une piteuse première mi-temps. Comme il l'a expliqué après la rencontre, Didier Deschamps a d'ailleurs profité de la pause pour passer une soufflante à ses joueurs.

Le vestiaire de l'équipe de France a tremblé jeudi soir, à la mi-temps de son match face à la Moldavie. Revenus au score par l'intermédiaire de Raphaël Varane, suite à une ouverture du score moldave qui confinait au ridicule, les Bleus se sont fait souffler dans les bronches par Didier Deschamps, très mécontent de leur première période. "Je peux parfois être dur voire très dur avec eux. Il y a tellement de potentiel dans cette équipe que, quand je ne vois pas ce que j'ai envie de voir, je le dis", a expliqué après le match le sélectionneur, avouant avoir poussé un gros coup de gueule à la pause.

"A la mi-temps, on s'est dit les choses", a confirmé Benjamin Pavard, lucide sur la performance collective des champions du Monde. "On n’a pas été bons du tout. Pendant les 45 premières minutes, on n’a pas existé, on s’est fait mener, on s’est fait manger partout dans les duels, dans l’impact. Offensivement on n’a pas pesé, défensivement on ne faisait pas les courses ensemble." Même analyse chez Corentin Tolisso. "On a eu beaucoup de mal à trouver des décalages, à faire des différences en première mi-temps. A la mi-temps, le coach nous a parlés et cela a été mieux en deuxième période."

Olivier Giroud est allé un peu plus loin en pointant un manque d'intention. "Les intentions n’y étaient pas. On a manqué d’agressivité dans les duels, on était un peu trop mou. On n’était pas assez percutants dans les duels", a énuméré l'attaquant des Bleus, qui a offert la victoire sur pénalty en fin de match. "On était tous les quatre (Giroud, Griezman, Mbappé et Coman, ndlr) sur la même ligne, les attaquants, ça manquait de solutions et de diversité dans notre jeu. Il n’y a pas photo entre notre première et deuxième mi-temps."