à la une
Mercredi 27 Mai

WTF - Julien Faubert revient sur son improbable transfert au Real Madrid

Commentaire(s)
WTF - Julien Faubert revient sur son improbable transfert au Real Madrid
Julien Faubert, ici sous les couleurs des Girondins de Bordeaux. MERCATO

Dans un long entretien accordé à The Athletic, Julien Faubert, l'ancien joueur des Girondins de Bordeaux (2004-2007 et 2013-2015), est revenu en détails sur son transfert surprise au Real Madrid, survenu lors du dernier jour du mercato d'hiver édition 2009. Une transaction que personne n'avait vu venir, pas même le principal intéressé, alors joueur de West Ham. "Nous étions dans le bus de l'équipe en route vers Upton Park pour jouer contre Fulham. J'ai reçu un appel d'un Français qui travaille pour le Real Madrid et il m'a dit: "Salut, je travaille pour le Real Madrid et nous devons vous parler." Je lui ai dit que j'avais un match important à préparer et que je n'ai pas le temps pour ce genre de conneries", a confié le natif du Havre, et de poursuivre. "J'ai éteint mon téléphone, nous avons joué le match et après, en rallumant mon téléphone, j'ai vu environ 30 SMS et 50 messages vocaux. C'est à ce moment que j'ai su que c'était sérieux. J'ai donc appelé mon agent et il m'a dit que nous devons parler avec le Real Madrid car ils sont dans un hôtel à Heathrow. C'était le dernier jour du mercato et nous y sommes allés et avons commencé à négocier", a-t-il révélé à nos confrères.

L’ancien joueur aquitain, qui ralliera finalement la Casa Blanca dans le cadre d'un prêt payant de 1,5 million d'euros assorti d'une option d'achat de 6 millions, se souvient également très bien des réactions d'alors de ses futurs ex-coéquipiers du club londonien : "J'ai eu beaucoup de sentiments mais j'étais heureux - c'est le Real Madrid, vous savez. Quand j'ai réalisé que ce n'était pas faux, je priais pour que les négociations se déroulent bien. Ils voulaient en fait Antonio Valencia mais il a signé pour Manchester United, j'étais donc le deuxième choix", a-t-il d'abord rappelé, et de revenir sur l'ambiance particulière mais légère régnant dans le vestiaire des Hammers : "Quand la transaction a été conclue, je suis revenu pour récupérer certaines de mes affaires à West Ham et certains gars ont commencé à rigoler. C’était des blagues du type «Julien, tu te rends compte où tu es ? C’est le Real, bon sang." Je me souviens que Mark Noble ne cessait de m'ignorer et je me disais:" Mark, quel est le problème? "Il a dit:" Julien je ne peux pas te parler, tu es un joueur du Real Madrid. Nous ne sommes plus à ta hauteur". Il y avait donc beaucoup de plaisanteries".